Christ Azika-Eros

A propos

Mercredi 14 Novembre 2018


Comment être prolifiquement créatif-ve

Ce n'est pas le fruit du hasard lorsque Pixar gagne 9 oscars du meilleur film d'animation depuis que ce prix a été créé il y a maintenant 12 ans. Il y a clairement une formule lorsque les 5 vidéos que Wil Aime a réalisé en 2017 sur son iPhone ont été visionné plus de 170 millions de fois. Un des dénominateurs clefs de ces réussites n'est pas l'argent mais leur imagination captivante. Ainsi, la créativité peut être un levier à fort potentiel que l'on peut exploiter pour bénéficier d'une communication mémorable et virale, surtout lorsque le budget est restreint. Découvrez donc ci-après les bonnes pratiques pour devenir prolifiquement créatif-ve.
L'origine des idées Une personne créative est un individu produisant beaucoup d'idées à fort potentielles. Cependant, une idée ne naît pas toute seule. En effet, elle éclot par l'association de plusieurs idées qui n'ont pas forcément de liens entre elles. J'aime d'ailleurs définir récursivement le mot idée par : Idées Distinctes Émergeant Ensemble.

Il faut donc au préalable disposer d'un stock d'idées aussi diverses que possible. Vous parviendrez à cela en vous cultivant abondamment et en sortant de votre routine pour vivre de nouvelles expériences. C'est pour ces raisons que les idées fusent lorsque vous êtes en voyage ; vous sortez de votre quotidien et votre cerveau se met en ébullition car il emmagasine de nouvelles expériences.

Aussi, prenez le temps chaque semaine de vous évader pour découvrir le travail d'autres semblables en ligne et en vous déplaçant. Enfin, j'ai remarqué que la lecture est à l'origine des meilleures idées que j'ai eu ces dernières années. Je ne peux donc que vous encourager à investir quotidiennement ne serait-ce que 10 minutes de votre temps dans la lecture d'ouvrages, si possible dans des domaines qui vous fascinent mais que vous ne maîtriser pas. L'excitation d'apprendre ce qui vous passionne vous donnera l'envie de continuer.
L'environnement créatif Le milieu conditionne l'individu. C'est l'un des conseils les plus marquants que m'ait donné ma mère. Dans le cadre de notre sujet, cela signifie que votre capacité à être créatif individuellement et collectivement est fortement influencée par celles et ceux que vous côtoyez le plus, notamment vos collègues les plus proches.

Il n'y a rien de pire que les pessimistes, grincheux-ses ou peu collaborateurs pour briser le potentiel créatif d'un groupe. Une seule personne de ce type suffit pour réduire les performances créatives du groupe. Je ne dis pas que tout le monde doit être d'accord sur tout, bien au contraire. Pour avoir des individus créatifs, il est crucial d'évoluer dans un environnement participatif de bosseurs-ses qui se respectent mutuellement, où l'échec n'est pas négatif mais témoigne d'une avancée sur laquelle il faut capitaliser. C'est cela l'ADN des équipes prolifiquement créatives. Pensez notamment à organiser un team building pour créer et renforcer la cohésion d'équipe.

Avoir la bonne équipe ne suffit pas. En effet, comme tout effort cognitif important, la créativité demande beaucoup de concentration et de travail sans interruption. Le problème majeur est qu'aujourd'hui, nous sommes très accros à notre smartphone ainsi qu'aux réseaux sociaux, sans compter toutes les interruptions que nous subissons tout au long de la journée (notifications d'email reçu, un collègue demandant notre attention, etc...). Cela impacte considérablement la qualité de notre travail et donc notre efficacité. C'est tellement rare de trouver une personne travailler 90 min sans interruption que celles et ceux y parvenant aujourd'hui auront une avance considérable. En pratique, cela demande d'organiser sa journée dès le matin en plusieurs blocs de 90 minutes de travail sans AUCUNE interruption. Réservez les autres créneaux horaires pour consulter vos emails, vos réseaux sociaux, votre téléphone et autres activités à plusieurs. Lorsque vous être en plein travail solo, vous êtes “DANS VOTRE ZONE”, coupé-e du monde (sauf appels urgents), concentré-e comme jamais. Pour ma part, cela fait maintenant plusieurs années que j'ai désactivé toutes les notifications sonores et visuelles d'arrivée d'emails sur mon ordinateur et je ferme Outlook quand je rentre “dans ma zone”. J'ai supprimé les applis Facebook, Messenger et Twitter de mon téléphone et ce dernier ne sonne ou vibre jamais, sauf en cas d'appels.

Aussi, investir dans un aménagement adéquat stimulera d'avantage votre créativité, notamment :
_ Un bloc note ou une application pour écrire vos idées. J'utilise Quip.com pour ma part ;
_ Des tableaux et des marqueurs libres services ;
_ Des plantes et espaces natures ;
_ Des photos et images inspirantes illustrant ou rappelant votre mission et vos valeurs ;
_ Des jouets à tripoter. Ils sont très stimulant, c'est pour cela que les enfants sont très créatifs (cf. la cognition incarnée) ;
_ Les tables de réunion en cercle. Cela réduit l'aspect boss au bout de table, favorisant ainsi les contributions de chacun quelque soit son niveau hiérarchique.

Enfin, vous pouvez stimuler l'innovation à grande échelle au sein de l'entreprise en permettant aux employés de travailler pendant quelques jours de l'année sur un projet au choix. C'est ainsi que sont nés Gmail, Google Maps ou encore Twitter. Cela renforcera les liens, vous découvrirez des talents et bénéficierez de nouvelles idées en très peu de temps !
Les étapes critiques Certaines étapes vous seront grandement utiles pour trouver des solutions créatives à vos problématiques.

Il est tout d'abord important d'énoncer clairement la problématique que vous souhaitez résoudre sous le format “comment... ?”. Dans le cadre de l'élaboration d'une publicité, on énoncera d'abord le message essentiel que l'on souhaite que les prospects retiennent. Ensuite, il conviendra de formuler la problématique en conséquence; exp : Comment illustrer que les transferts d'argent sont instantanés ?

La deuxième étape est l'idéation. Elle consiste à générer énormément d'idées. Si vous le fait à plusieurs (brainstorming), il est important de rappeler aux participants qu'aucune idée est mauvaise et qu'aucune critique ou objection est autorisée à cette étape. Une idée paraissant mauvaise peut stimuler par ricochet l'éclosion d'une autre bien meilleure. Aussi, il est préférable que chacun-e écrive ses idées sur papier puis de procéder à un tour de table pour noter les résultats sur un support. Ne pas procéder ainsi peut provoquer une panne d'idées car le cerveau se focalisera sur ce que les autres diront au lieu d'explorer tous les horizons possibles.

Vous devez ensuite définir les critères de sélection en énumérant les caractéristiques de la meilleure solution. En communication, l'objectif est de susciter un wow, un effet de surprise voire provoquer votre cible. Une communication simplement informelle suscitant aucune de ces émotions n'aura éventuellement de l'impact que si vous dépensez une somme considérable en publicité, ce qui est rarement possible et peu efficace.

Cherchez a faire rire, divertir, faire rêver. On ne préfère pas Nike car leurs chaussures sont 100x meilleures que celles de leurs concurrents. On aime Nike car leurs publicités illustrant LeBron James, Serena Williams et Tyger Woods depuis leur enfance parfois difficile donne des ailes. On bouillonne d'envie de faire comme eux : réaliser ses rêves car s'ils ont pu le faire, je peux également faire de même. La communication est donc une affaire d'émotions et non de logique. Pour sélectionner vos idées, optez donc pour un critère d'émotion et d'action qu'elles doivent susciter.

Vous pourrez ensuite sélectionner la meilleure solution à exploiter. C'est à ce moment que les critiques et avis sont importantes. Un responsable est alors primordial pour recueillir les idées et finaliser le concept choisi à partir des retours de chacun. Des rendez-vous réguliers sont recommandés pour recadrer au fil de l'eau le projet final et profiter de l'intelligence collectif du groupe. Vous aurez alors un rendu de qualité, suscitant les émotions désirées, menant à l'action recherchée.
Conclusion La créativité est une discipline difficile car non seulement elle est très peu enseignée mais en plus, elle dépend de beaucoup de facteurs psychologiques et d'expériences vécues que l'on a pas forcément provoqué. Le maître mot pour être créatif-ve est la curiosité. Elle vous mènera vers plus de connaissance et de nouvelles expériences qui agrandiront votre stock d'idées prêt à fusionner dès qu'un problème se posera. Les idées viennent des humains donc tout se joue au niveau de la constitution de votre équipe. Un individu frustrant d'autres équipiers créera un plafond de verre rendant difficile l'émergence d'idées extraordinaires. Avec le bon environnement, les bonnes étapes et la bonne équipe, vous serez plus qu'étonner de vos résultats. Ce n'est pas pour rien qu'on dit : Ensemble on va plus loin. Ressources _ Creativity Inc, Le livre du fondateur de Pixar. Le meilleur livre d'entreprenariat et de créativité que j'ai pu lire
_ Les performances de Pixar, ça vaut vraiment le détour
_ La cognition incarnée, le principe explicant l'impacte de la manipulation d'objets sur la créativité


Christ Azika-Eros's picture Je suis Christ Azika-Eros, hacker s'intéressant au développement de l'Afrique. Auteur de Like a Boss, j'aborde la Stratégie et le Managemnent sur YouTube, Facebook & Twitter. J'ai terminé mes études au sein du Mastère Spécialisé Centrale-ESSEC Entrepreneurs et suis diplomé de l'institut Mines-Télécom en IT et Télécoms.